Loi 21: Boucar Diouf en a assez des gens qui traitent les Québécois de racistes et il le laisse savoir

Il ne la trouve pas drôle du tout!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Ça a beaucoup fait jaser cette semaine... Le Premier Ministre du Manitoba a non seulement vertement critiqué la Loi 21 sur la laïcité instauré par le gouvernement Legault, il a invité tous les gens "dégoûtés" par cette loi à déménager en Alberta!

Ce genre de sortie virulente contre la Loi 21 est devenue coutume depuis quelques mois et l'humoriste Boucar Diouf est tanné...

Dans un texte publié dans La Presse ce matin, il dénonce l'attitude de "l'anglophonie canadienne" en visant particulièrement le Premier Ministre manitobain.

Je suis allé quelques fois à Saint-Boniface et je dois avouer que je m’y suis toujours senti bien.

"M. Pallister fait partie de ce que j’appelle les multiculturalistes suprémacistes. Je parle ici de cette élite médiatique, intellectuelle et politique de l’anglophonie qui a décidé qu’il n’y aurait aucune autre façon au Canada de célébrer le vivre-ensemble que celle à laquelle ils croient. Ils sont dans la vérité absolue sur le sujet et tous ceux qui ne pensent pas comme eux méritent la potence. Depuis quelques années, je suis de ceux pour qui cette certitude de supériorité morale est devenue insupportable." -Boucar Diouf, La Presse

Boucar ne s'arrête pas là. Il dénonce ce qu'il qualifie de "mépris du Québec".

"En refusant de respecter ce pilier fondamental de l’idéologie multiculturaliste, le Québec est devenu une honte pour cette élite canadienne. Il est devenu plus que jamais la nation qui mérite d’être jetée de l’autre côté des murailles séparant les bons des non fréquentables de la cité. Manifester ouvertement son mépris pour le Québec francophone est presque devenu une banale façon de dire qu’on est du côté des tolérants de la fédération. C’est une situation des plus préoccupante, d’autant plus que ces gens-là désinforment abondamment leurs citoyens quand vient le temps de parler de pipelines, de péréquation et de la loi 21." -Boucar Diouf, La Presse

Grand amoureux du Québec, sa terre d'accueil, Boucar conclut son texte, qu'on vous invite à lire au complet, par une déclaration d'amour pas piquée des vers.

"J’ai assez sillonné le Canada pour savoir que c’est très agréable de vivre au Québec. Et pour cause, c’est la nation la plus progressiste des Amériques et ça, on n’a pas besoin d’acheter de la pub pour s’en vanter. Cela dit, même si l’envie de citer ici le nombre de programmes sociaux dont bénéficient les nouveaux arrivants au Québec et dont on ne retrouve pas l'équivalent au Manitoba me hante, je vais quand même m’abstenir de le faire, car chez nous au Québec, même en matière de modestie, il n’y a aucune province canadienne qui nous arrive à la cheville." -Boucar Diouf

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Facebook