Lise Ravary s'inquiète grandement pour Éric Lapointe «Il est en train de mourir»

Des propos qui font réagir

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Les déboires d'Éric Lapointe défraient la manchette depuis quelques jours, lui qui a été formellement accusé de voies de fait, dans ce qui semble être une histoire de violence conjugale. Mais pour la chroniqueuse Lise Ravary, c'est un tout autre problème qui est le plus inquiétant pour le rockeur. 

Sur les ondes du 98,5 FM, la chroniqueuse y a été des propos suivants:

« Je ne vais certainement pas commenter parce que tant qu'il n'y a pas eu de procès, il est innocent jusqu'à preuve du contraire. Il a été accusé, il a plaidé non coupable, that's it. Mais il y a quand même, à mon humble avis, un éléphant dans la pièce. On en parle sans vraiment en parler, comme si c'était un détail de l'histoire, alors que je pense que c'est au centre de l'histoire. L'alcoolisme en est presque venu à rimer avec un certain romantisme de l'artiste. Un artiste souffrant qui se garde en vie en buvant parce que sinon il ne pourrait survivre à tous ses malheurs. 

À LIRE ÉGALEMENT:

Maripier Morin donne de nouveaux détails sur la fois où elle a dansé dans un bar de danseuses nues

Hubert Lenoir explique pourquoi sa copine s'est présentée sein nu sur le tapis rouge de l'ADISQ

Denise Bombardier s'en prend directement à Éric Lapointe dans une chronique très dure

Maripier Morin trouve qu'elle a été trop loin en posant complètement nue «Je me suis manquée de respect»

***

Personnellement, j'ai beaucoup donné. Ceux qui ont lu mon livre et qui me connaissent un peu savent que j'ai beaucoup donné au chapitre drogue et alcool. J'en ai pas honte, c'est une maladie, il y a des moyens de s'en sortir et il y en a qui ne sont pas capables. Dans le cas d'Éric Lapointe, je le regarde aller depuis plusieurs années, je ne le connais pas, et ça fait longtemps que je me dis que ça risque de tellement mal finir cette histoire-là. Dans un sens, pas qu'on l'encense d'être comme ça, mais on lui pardonne des tas de choses.

Éric Lapointe a été arrêté en République dominicaine pour une histoire de drogue. Il y a deux ans il a fait une cure qui a duré huit jours dans laquelle on l'a plongé dans un coma artificiel pour le désintoxiquer. Quand on est rendu là, c'est que ça va vraiment (vraiment!) pas bien. À cette époque-là, il a dit que ce sont ses enfants qui l'ont sauvé. "Sans eux je serais mort!", a-t-il dit. Et il est encore retombé. Moi j'ai de la compassion pour cet aspect-là de la vie d'Éric Lapointe, mais je me demande si la mystique du bad boy ne lui nuit pas. Ce gars-là est en train de mourir. Regardons-le, il et bouffi... Ça peut être drôle être rocker et intoxiqué quand tu as 20-25 ans, que tu es encore cute, mais un vieil alcoolique ce n'est pas bien beau. 

Il faut arrêter de lui envoyer le message que d'être un badboy tout le temps sur le party c'est drôle. Je ne connais pas d'enfant qui ont grandi avec un parent alcoolique qui ont aimé ça. Et lui, il a deux enfants. » 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: 98,5 FM
Crédit Photo: La Voix