Le journaliste Jean Pagé vit ses tout derniers moments

Toutes nos pensées à la famille et aux proches

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
5,080 5.1k Partages

C'est avec un mélange de sentiments que l'on a lu la chronique de Réjean Tremblay, mercredi matin dans Le Journal de Montréal, qui nous apprend que le grand journaliste sportif Jean Pagé était en train de vivre ses derniers moments. D'un côté, on a bien sûr été peinés d'apprendre que l'homme qui a bercé notre enfance avec ses reportages était résigné sur le fait qu'il n'allait pas vaincre le cancer dont il est atteint. Mais d'un autre, c'est avec beaucoup de soulagement que l'on a lu ce texte qui le dépeint comme un homme serein et profondément heureux de la vie qu'il a vécue.

Réjean Tremblay connait Jean Pagé depuis presque toujours. C'était donc tout naturel que ce soit à lui qu'il offre cette grande entrevue. C'est dans sa maison de Morin-Heights que Jean Pagé se trouve et qu'il souhaite passer les derniers mois de sa vie. 

On vous suggère d'ailleurs fortement de lire l'entrevue de Jean Pagé avec Réjean Trembay en intégralité juste ici.

Bien entouré par sa famille et son amoureuse Brigitte qui prend soin de lui, Jean Pagé est heureux, même s'il avoue avoir un peu peur de la mort, qui arrive à petits pas.

« La mort, c’est l’inconnu, a-t-il affirmé en entrevue avec Le Journal de Montréal. Personne n’est revenu pour nous en parler. Si mourir, c’est fermer les yeux comme lorsqu’on s’endort, alors je suis prêt. Mais c’est certain que cet inconnu fait poser des questions. Je comprends les personnes âgées ou les malades qui ont besoin de la religion. Qui ont besoin de croire. Je me questionne beaucoup. Si j’étais solitaire, si je n’étais pas aussi bien appuyé et entouré, si j’étais dans une unité de soins palliatifs comme ça devrait être le cas, je ne sais pas comment je vivrais ma vie spirituelle. Oui, je me questionne... »

C'est une véritable légende du journalisme québécois qui s'éteindra, au cours des prochaines semaines. Mais c'est surtout un homme d'une grande classe qui quittera ce monde dans la dignité, fier de la grande carrière qui lui a permis de couvrir les plus grands événements sportifs du monde, de rencontrer les plus grands athlètes, et de toucher des centaines de milliers de Québécois.

Pour tout ça, on vous remercie, monsieur Pagé!

Partager sur Facebook
5,080 5.1k Partages

Source: Journal de Montréal
Crédit Photo: Facebook