Le chum d'Annie-Soleil Proteau est officiellement nommé chef intérimaire du PQ!

Un grand moment pour le couple

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
139 139 Partages

Annie-Soleil Proteau est une touche à tout. Elle a animé à la radio pendant plusieurs années, en plus d'écrire dans le Journal de Montréal et dans le magazine 7 jours. Aussi, elle est chroniqueuse culturelle à Salut Bonjour!

Au niveau de sa vie amoureuse, Annie-Soleil est en couple depuis plusieurs années avec le député Pascal Bérubé. Il est député dans Matane-Matapédia et était le leader parlementaire de l’opposition officielle.

Mercredi, Annie-Soleil a annoncé sur son compte Facebook que son amoureux avait été nommé chef intérimaire du PQ. Elle a écrit un message touchant pour son Pascal:

«Hier, mon amoureux a été nommé chef intérimaire du Parti québécois. Je suis tellement fière de lui ! ❤️ On a marché dans les longs corridors du Parlement, main dans la main. En sachant le privilège qu’il a. En étant à la fois émus, reconnaissants et face à l’inconnu. Et en vivant le deuil de voir plusieurs députés et amis faire leurs boîtes... L’image était triste et forte. Oui, il y a de grands vents à traverser pour le parti, on le voit tous. Que ses collègues aient choisi Pascal, ensemble à l’unanimité, pour assurer l’intérim et commencer à braver ces vents, ça me touche encore plus. L’engagement, je trouve ça beau, dans toutes les sphères de la vie. Celui de Pascal envers ses convictions est sincère. Je sais qu’il va bouillonner d’idées, parce qu’il veut contribuer à nous façonner une place dans le monde. Une place qui saura nous inspirer et nous rendre plus forts, nous tous, comme société. Maintenant, tout est à inventer. Et je sais tu le feras avec respect et intelligence, mon cœur. J’ai hâte à la suite et je t’aime. X
—-
#quebec #politique»

On se rappelle que suite aux élections et à la dure défaite du PQ, le chef Jean-François Lisée a quitté le navire. 

« La volonté populaire de choisir la CAQ, de s’assurer de déloger les libéraux était plus forte que tout. Il s’agissait d’un courant puissant irrésistible », a déclaré Jean-François Lisée devant des dizaines de militants affligés à l’Usine C, à Montréal.

« Je serai à vos côtés lors des prochaines batailles, toujours. Je prends une bonne part de responsabilité dans les résultats d’aujourd’hui. Mais j’aime croire aussi que le parti, ses membres, son financement, son programme, son énergie en disent bien plus long sur notre travail commun que le nombre de nos députés », a affirmé le chef péquiste.

On souhaite bonne chance à Pascal pour la suite.

Partager sur Facebook
139 139 Partages

Source: IG Annie-Soleil Proteau · Crédit Photo: EnVedette