Le chroniqueur Hugo Dumas critique fortement la série Unité 9

Beaucoup de déception pour cette scène tant attendue

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
706 706 Partages

Après de longues années d'attente, c'est finalement mardi soir dernier qu'a eu lieu la scène tant attendue par tous les fans de la populaire série Unité 9: Marie Lamontagne a enfin révélé à Lucie qu'elle n'était pas que sa soeur, mais qu'elle était surtout sa mère. Si la scène était très attendue, certains ont trouvé que l'attente n'avait pas tellement valu la peine. C'est le cas du chroniqueur télé de La Presse Hugo Dumas qui ne s'est pas gêné, mercredi matin, pour qualifier la scène de décevante.

Voici un extrait de ce qu'on peut lire, mercredi, dans sa chronique publiée dans La Presse +.

« Ce moment Star Wars dans Unité 9, nous l’attendions depuis au moins sept ans. L’instant charnière où Marie Lamontagne (Guylaine Tremblay) chuchoterait enfin à sa sœur Lucie (Émilie Bibeau) cette phrase mythique : « Lucie, je suis ta mère ! »

L’aveu a été fait hier soir. [...]

Assise dans le solarium de l’hôpital, l’actrice Guylaine Tremblay a livré son poignant monologue avec une progression habilement dosée. « Je t’aime comme une mère, parce que c’est ce que je suis. Je suis ta mère. C’est moi qui t’ai portée. » Jusque-là, la scène nous essorait le cœur. Une première larme dans 3, 2, 1…

Puis, la réaction de Lucie, blanche comme un fantôme, a été extrêmement plate, un anticlimax total : « Je comprends tellement d’affaires là. » Fin de l’échange.

Lucie n’a pas été ébranlée et n’a posé aucune question de relance. Du genre : ben voyons, comment ça se peut ? Avons-nous le même père ? Suis-je le fruit de l’inceste ? Qui est au courant ? Ma mère était donc ma grand-mère ? De simples interrogations de base, il me semble.

Mais non. Lucie a fixé le vide et la lente construction menant à la confession de Marie, qui a duré sept saisons, rappelons-le, s’est effondrée d’un seul coup. Quelle déception. »

C'est le danger des intrigues qui s'étirent sur plusieurs saisons. Les attentes sont tellement grandes que la scène a besoin d'être à la hauteur de celles-ci, sinon les téléspectateurs - et les critiques télé - seront inévitablement déçus. C'est ce qui s'est passé hier, et c'est vrai qu'on s'attendait à ce que la réaction de Lucie soit un peu plus exubérante.

Voici quelques commentaires qui ont été laissés sous le Tweet d'Hugo Dumas au sujet de cette fameuse scène:

« A l’image de la série ce punch... Ça perdu de l’intensité! C’est pour ça que la fin a été bien acceptée par les fans... »

« Oui, j'ai décroché au début de cette année ... et ca faisait déja une bonne saison que j'y pensais ... il y a eu au moins 2-3 saisons de trop dans cette série ... Ca aurait dû finir quand Marie a été libérée ... :-) »

« Ce que je trouve plate c’est que le fait que Marie est menti ? ça ne se soit jamais su à part l’aumônier, voir ce que les autorités auraient fait de savoir qu’elle prend la place de sa fille pour le meurtre de son père et comment ça sur Marie a fait peu de prison pour un@meurtre »

« Scène manquée du début à la fin. Aucune émotion. Depuis le temps qu’on attendait ça. Très décevant! »

Partager sur Facebook
706 706 Partages

Source: La Presse
Crédit Photo: Unité 9