Le chanteur Paul Daraîche vit des moments extrêmement difficiles

Des moments extrêmement difficiles...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2,151 2.2k Partages

Les derniers mois ont été extrêmement difficiles pour le chanteur Paul Daraîche. Après avoir été opéré à coeur ouvert le 20 décembre dernier, l'artiste de 71 ans a vécu deux événements très éprouvants au cours des dernières semaines. Sa fille Katia a elle aussi été opérée, le 7 mars, pour se faire enlever deux lires de liquide lymphatique et de la peau morte à une jambe. Le même jour, le chalet du chanteur est passé au feu. Ce n'était d'ailleurs pas la première fois que la famille Daraîche était touchée par un incendie, alors que la maison de Paul Daraîche a elle aussi été la proie des flammes, il y a trois ans.

Après une fin d'année 2018 qui a été marquée par une opération à coeur ouvert, le chanteur devait espérer que l'année 2019 lui amènerait du calme et de la sérénité. Mais c'est plutôt l'inverse qui s'est produit.

En entrevue dans les pages de la plus récente édition du magazine Échos Vedettes, le chanteur originaire de Chandler s'est confié. Voici quelques extraits de l'entrevue que l'on vous suggère fortement de lire en intégralité dans les pages du magazine.

D'abord, au sujet de sa fille Katia, qui a vécu un grave accident alors qu'elle n'avait que 16 ans, il affirme: « Depuis l'accident, chaque année, elle faisait une cellulite à la jambe, ce qui est une grosse infection. La dernière fois que c'est arrivé, elle a été 12 jours sur les antibiotiques, et ça ne se résorbait plus. C'était dangereux, parce qu'elle risquait l'amputation. On l'a donc opérée du bassin au genou. J'ai toujours eu peur pour Katia, parce qu'elle a toujours eu des problèmes de santé graves depuis son accident. Sa dernière cellulite est montée jusqu'au ventre. Elle aurait pu mourir. Maintenant, je suis soulagé. L'opération s'est bien déroulée et Katia n'a pas d'infection. »

Pour ce qui est de l'incendie de son chalet, le chanteur déclare: «C'était en raison d'un trouble électrique. Il y a eu un court-circuit dans les murs. Mon fils était là avec sa conjointe. Il a eu peur, mais par chance, il ne dormait pas. Il a pu appeler les pompiers. »

Le 30 décembre dernier, quelques jours après son opération, Paul Daraîche a publié un long message sur sa page Facebook pour donner des nouvelles à ses fans:

« Bon matin...

Aujourd'hui en cette fin de décembre, c'est la tempête dehors, mais à l'intérieur, c'est une journée magnifique, comme un 14 juillet assis à l'ombre devant un bon verre de vin avec mes meilleurs amis, mes merveilleux enfants, mon épouse magnifique et nos guitares... on fait de la musique...''C'est le bonheur total''... C'est une vision bien sûr, mais c'est ma vision ce matin...

Je suis heureux, car il y a une semaine on m'ouvrait le cœur à l'Institut de cardiologie de Montréal. Bien entendu ce n'était pas une situation idéale, une intervention majeure très risquée, mais je suis certain d'être dans les meilleures mains que possible, à la plus grande institution de cardiologie et avec le meilleur chirurgien au monde... (Le Dr Philippe Demers)

Je suis rassuré mais j'ai peur, pas de la chirurgie mais peur de perdre ma famille, mes sœurs, mes frères, mes enfants que j'aime tant, mais surtout ma conjointe, une femme d'exception que j'adore, mes meilleurs amis ainsi que vous mon public qui m'avez supporté et encouragé toujours à aller plus loin dans mes nouvelles aventures sur les réseaux sociaux.

J'avais un désert à traverser et grâce à ma famille, à mes amis, à vous tous qui ne m'avez jamais lâché, vos belles paroles et vos pensées positives, vos témoignages d'amour et vos prières, j'ai réussi à traverser ce désert.

Me voici aujourd'hui à guérir chez-moi avec les bons soins de mon amour de femme qui guérit mes blessures pour vous revenir en force au printemps. J'ai tellement hâte de vous revoir et d'aller vous chanter mes nouvelles chansons avec mes enfants, accompagné de toute mon équipe de musiciens, techniciens, collaborateurs et mon merveilleux chef d'Orchestre Christian Turcotte, quelle chance.

Alors ne vous alarmez plus, soyez sans crainte, le travail est fait et bien fait. Merci de tout mon nouveau COEUR pour tout et à bientôt...

Paul »

Partager sur Facebook
2,151 2.2k Partages

Source: Échos Vedettes
Crédit Photo: Facebook Paul Daraîche