L'ex de Julien Lacroix qui l'a dénoncé dans Le Devoir publie un long texte sur le site d'Urbania

Un témoignage courageux

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Geneviève Morin est l'ex-copine de Julien Lacroix dont le témoignage a été central à l'enquête du Devoir dans laquelle neuf femmes ont dénoncé des présumées agressions et inconduites sexuelles que l'humoriste aurait commises à leur endroit au cours des dernières années. La jeune femme a senti le besoin de pousser sa réflexion plus loin et elle a publié un long texte sur le site d'Urbania.

On vous suggère fortement de lire le texte en intégralité juste ici.

Son texte intitulé « Julien, l'amour de ma vie, mais aussi mon pire ennemi » se veut une réflexion sur la période particulièrement intense que l'on vit en ce moment, sur les dénonciations, mais surtout sur la société qui nous a mené à une telle situation. Elle explique pourquoi elle a décidé de témoigner, mais surtout elle affirme que notre société a le devoir de mettre en place des solutions pour aider les victimes, mais également les accusés comme Julien Lacroix.

Voici deux brefs extraits de son texte:

« Les choses ne sont ni noires ni blanches.

Je me dis même que, les zones grises sont d’autant plus éclairées ces jours-ci : on constate maintenant qu’il y a quelque chose d’incroyablement wrong dans notre société.

Parce que, si on prend les cas isolés de dénonciation et qu’on les rassemble tous ensemble, le constat est frappant. Notre société est malade, peut-être même gangrénée par notre vision de la sexualité. »

[...]

« Est-ce que notre société ne devrait pas mettre en place des solutions pour premièrement aider les victimes, mais aussi les accusés ?

Parce que perdre ses privilèges c’est une chose, mais si la volonté sincère y est, si des efforts concrets y sont consacrés, nous devons aussi accepter que la possibilité de changer est non seulement réelle, mais souhaitable et vitale.

Il faut avancer, ultimement, c’est la seule solution. »

***

Voici une partie du témoignage de Geneviève Morin rapporté par Le Devoir:

« Il m’a agressée sexuellement. Je lui ai dit “non, arrête” et, malgré ça, il a continué. Je pleurais, mais il a fait ce qu’il avait à faire et quand il a eu terminé, il a remis ses pantalons et m’a dit “arrête de pleurer, tu ne sais pas à quel point je t’aime” et il est parti. »

Lorsqu'elle l'aurait confronté quelques semaines plus tard, Julien Lacroix l'aurait appelée sur le champ pour s'excuser.

« Il m’a dit qu’il s’excusait, qu’il s’en voulait, qu’il n’allait pas bien, qu’il ne voulait pas me faire de mal. Je lui ai dit que je trouvais ça grave et que je ne savais pas quoi faire. »

Geneviève Morin a affirmé au Devoir qu'elle envisageait la possibilité de porter plainte contre Julien Lacroix à la police.

On vous le redit, si ce n'est pas déjà fait prenez les quelques minutes nécessaire pour lire le texte de Geneviève Morin en intégralité sur le site d'Urbania.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Urbania · Crédit Photo: Geneviève Morin