Julie Le Breton et Serge Denoncourt nous ont offert le plus gros malaise de l'histoire de Bonsoir Bonsoir

Ouf..!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

On a eu droit au plus gros malaise de l'histoire de Bonsoir Bonsoir, lundi soir, alors que Serge Denoncourt a mené une longue entrevue en tête-à-tête avec son amie Julie Le Breton, sous l'oeil désemparé de l'animateur Jean-Philippe Wauthier. 

Le metteur en scène reconnu pour ses montées de lait a commencé l'entrevue en mettant la comédienne sur le spot en lui demandant: «Écoute, j'avais une première question pour toi, on se lance: qui tu trouves qui dirige le mieux...Xavier Dolan ou Serge Denoncourt? »

« Ben écoute, je n'ai jamais travaillé avec Xavier », a répondu la belle Julie, un peu mal à l'aise. « De toute façon, c'est des questions plates ça. On ne peut pas choisir. Je n'ai rien à dire. »

Mais le bon Serge n'allait pas s'arrêter là. Denoncourt a été le professeur de Julie Le Breton lors de sa formation de comédienne à l'École de Théâtre de Sainte-Thérèse. Il a donc demandé: 

« À Sainte-Thérèse, c'était qui ton professeur préféré? »

À ce moment, la comédienne répond: « Pour vrai, c'était vraiment le fun quand t'es arrivé, t'as amené un vent de fraîcheur. » Et en regardant Jean-Philippe Wauthier, elle ajoute « Je veux qu'il me réengage. J'aime ça travailler avec lui... »

Mais ce n'était pas tout. « Julie, tout à l'heure avec Jean-Philippe, tu as réussi à dire deux fois pendant l'entrevue que tu étais seule pendant le confinement. Le public se demande: es-tu en couple? »

« Euh...non. » répond-elle, visiblement irritée par la question.

« Donc tu étais vraiment seule pendant le confinement. As-tu souffert de ça? » ajoute Denoncourt.

« Euh, par moment... Comme tous ceux qui l'ont vécu seul. Mais en général, je suis quelqu'un qui gère bien sa solitude. »

Denoncourt la relance: « Ok, j'ai une question à deux cent piasses, Julie. Tu as joué Milady de Winter, tu as joué Madame de Merteuil, tu as joué Délima. Tu as joué beaucoup de femmes seules, méchantes, abandonnées, qui finissent seules, qui finissent amères. Est-ce qu'il y a un rapport entre ces personnages-là et toi? »

C'est à ce moment que ça dégénère. « C'est sûr que quand on crée un personnage, des fois on va dans des zones un petit peu plus sensibles, plus intimes. En tout cas j'espère faire la paix avec... »

Et avant qu'elle puisse finir, Serge Denoncourt lui demande si c'est une question qui la met mal à l'aise.

« Ben, un petit peu parce que tu es au courant de certaines affaires de ma vie et...je trouve ça un peu particulier que tu ailles là. »

Devant le malaise palpable sur le plateau, Jean-Philippe Wauthier essaie de reprendre le contrôle de l'entrevue, mais en vain. 

Rapidement, Serge Denoncourt reprend la parole. « Bon, on peut tu changer d'ambiance? Je peux-tu poser une autre question? Voyons, je suis don' bien mal... Quand, euh... Quand on t'a appelé pour Bonsoir Bonsoir. Tu as dit... Euh, s'cuse moi... Tu as dit que tu ne voulais pas venir à Bonsoir Bonsoir parce que tu haïs le titre. Qu'est-ce que tu haïs dans ce titre-là? »

« J'haïs, les répétitions, ça me gosse. J'ai comme un toc de répétition. Bye Bye, Bonsoir Bonsoir...SURPRISE SURPRISE! » dit-elle en se retournant toute souriante vers Jean-Philippe Wauthier qui n'en revenait tout simplement pas de ce qu'il venait de vivre. 

« Ça, Jean-Philippe, c'était surtout pour vous montrer c'est quoi une grande actrice », conclut Serge Denoncourt, visiblement fier de son coup!  

Il faut absolument visionner l'extrait en question. Voici le segment qui a été publié, lundi soir, sur la page Facebook de l'émission Bonsoir Bonsoir:

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Bonsoir Bonsoir · Crédit Photo: Bonsoir Bonsoir