Joël Legendre victime de fausses accusations d'un populaire animateur de radio

Ouch!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
187 187 Partages

Luc Lavoie n'a jamais eu la langue dans sa poche. C'est le moins que l'on puisse dire. Le commentateur politique a le sens du punch et un talent rare pour les images fortes, qui l'amènent parfois à s'emporter. Ça donne de la maudite bonne télévision, mais ce côté bouillant à aussi tendance à le placer dans l'embarras. On n'a à qu'à penser à la controverse qu'il a créée de toutes pièces, il y a quelques mois, en affirmant lors de l'émission La Joute, à LCN, qu'il aurait voulu faire la «chasse aux séparatistes».

Lavoie débutait l'animation d'une toute nouvelle émission, au cours des derniers jours, lui qui partage le micro du FM93 avec Myriam Ségal, pour l'émission du midi. Et il n'aura pas mis de temps avant de se mettre les pieds dans les plats. C'est lors d'une discussion autour d'Éric Salvail - qui aurait été aperçu dans un bar de Québec la fin de semaine dernière - que Lavoie a décidé de parler du cas de Joël Legendre. Et c'est là que ça a dérapé. 

Voici un extrait d'un segment tiré de l'émission CE MIDI, sur les ondes du FM93 avec Myriam Ségal et Luc Lavoie

«Écoute, moi je pense que s'il revient ça va être comme vedette, affirme Lavoie. Je ne dis pas qu'il faut absolument qu'on ramène Salvail. Ça ne me regarde pas, ce n'est pas mon genre de télévision. [...] C'est au public de décider s'il veut le revoir. S'il y a un diffuseur qui est prêt à tenter l'expérience éventuellement. Écoute, Joël Legendre s'est refait une place dans le monde des médias. 

Et dans le cas de Joël Legendre il y avait eu une infraction. Et en passant dans le cas de Legendre, que je connais aussi, j'étais pas mal plus outré parce que ça impliquait des enfants.»

Pour écouter l'extrait en question sur le site du FM93, c'est ici.

Rappelons que Joël Legendre a plaidé coupable à un constat d'infraction et payé une amende de 438 $ pour avoir commis un acte d'indécence au parc Marie-Victorin, à Longueuil, en 2014. Mais en aucun cas l'infraction n'impliquait des enfants.

À ce moment, sa co-animatrice essaie de rectifier les faits. «Non, Legendre c'était dans un parc... Ah, tu dis qu'il aurait pu rencontrer des enfants.»

Mais Lavoie l'interrompt.

«Non, il y en avait. C'est un parc où c'est plein d'enfants, c'est pour ça que le flic lui a donné une contravention.»

Encore une fois, mal à l'aise, Myriam Ségal essaie de calmer le jeu. «Mais lui, ce n'est pas les enfants qu'il ciblait.»

«Ce que j'ai compris, Myriam, ce n'est pas qu'il ciblait les enfants, c'est qu'il tirait un plaisir de faire ce geste vulgaire devant des enfants.» 

Ségal poursuit: «Iiiih, ce n'est pas ce que j'avais compris. Moi ce que j'avais compris c'est qu'il essayait de séduire l'agent en question.»

«Possible aussi, mais je pense qu'il ne pouvait pas nier, monsieur Legendre, que c'est un parc fréquenté par des enfants. Ce sont des enfants le week-end qui sont là.

Ça, quand il y a des enfants en jeu, Myriam, moi c'est non! Ok? Non! Mais dans le cas de Salvail il n'y avait pas d'enfant.»

Luc Lavoie est un excellent orateur et il a un instinct politique indéniable. Mais il devra apprendre qu'on ne peut affirmer n'importe quoi en ondes, devant des dizaines de milliers d'auditeurs, sans vérifier les faits qu'on avance.

La chasse aux séparatistes

Ce n'est pas la première controverse dans laquelle Luc Lavoie se met, suite à des commentaires prononcés en ondes. Pendant l'émission La Joute, diffusée sur les ondes de LCN, Lavoie était amené à débattre du projet de loi sur la chasse aux écureuils en milieu urbain, avec ses collègues Paul Larocque et Bernard Drainville.

«La chasse aux écureuils en milieu urbain. Il y en a ici et c'est fatigant. On pourrait prendre nos guns comme des Américains pour tirer les écureuils. En fait, moi j'aurais aimé pouvoir chasser les séparatistes», a-t-il dit, avant de se faire ramener à l'ordre par Paul Larocque.

Voici l'extrait en question:

Rappelons que le coloré analyste politique avait été suspendu par le réseau TVA puisqu'une plainte avait été déposée contre lui suite à ces propos. Il est resté hors des ondes pendant quelques temps, avant de finalement revenir devant les caméras de l'émission La Joute. Mais il ne sera pas de retour pour la prochaine saison, lui qui a mis un terme à sa relation d'affaires avec Québécor.

Partager sur Facebook
187 187 Partages

Source: RadioEGO
Crédit Photo: Facebook