Jérémy Gabriel réagit finalement, après sa victoire contre Mike Ward en Cour d'appel

Il réagit finalement

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Jérémy Gabriel a vécu une belle journée, jeudi, alors que la Cour d'appel du Québec a décidé - à deux juges contre un - de maintenir la décision qui avait été prise par le Tribunal des droits de la personne qui stipule que Mike Ward doit lui payer 35 000 $ en dommages punitifs pour une blague faite en 2010 à son endroit.

En entrevue avec Benoit Dutrizac sur les ondes de QUB Radio, Jérémy Gabriel a réagi, vendredi.

« C'est un soulagement, vraiment beaucoup, a-t-il dit d'emblée. C'est un travail de plusieurs années. Ça prend beaucoup d'énergie, beaucoup de sacrifices vouloir se battre comme ça et essayer d'exprimer mes points de vue et ma position depuis toutes ces années-là, c'est sûr qu'il y a un gros poids qui a été retiré de mes épaules, hier en fin d'après-midi. »

« Au moment où la blague de Mike Ward est sortie c'était en 2010 et j'avais 13 ans. Avoir 13 ans quand un des humoristes les plus connus au Québec qui fait une blague sur le fait que mon handicap c'est juste que je suis laitte, faire des blagues sur mon appareil auditif et que je ne suis pas tuable... Il y a bien des gens qui disent que la liberté d'expression c'est nécessaire, et j'y crois à la liberté d'expression. C'est essentiel dans une société comme la nôtre. Sauf que quand c'est rendu qu'on peut se permettre de détruire la vie des gens au nom de celle-ci, non, la Cour a décidé hier que ce n'est pas parce qu'il est humoriste qu'il est au-dessus des lois. 

À LIRE ÉGALEMENT:

Mike Ward publie un message coup de poing suite à sa défaite en Cour d'appel dans le dossier Jérémy Gabriel

10 photos très coquines de Claudie, la candidate exhibitionniste d'OD Afrique du Sud

À VOIR: En pleurs, Mathieu avoue qu'il vit mal avec le fait que Claudie soit aussi exhibitionniste

Caroline Néron défile sans soutien-gorge à la New York Fashion Week et fait tourner toutes les têtes

***

Il y a une responsabilité à avoir quand on veut jouir de la liberté d'expression, on a la responsabilité d'en faire un bon usage et de ne pas l'utiliser pour faire de l'intimidation. »

« Écoutez, pour moi ce n'est pas une surprise. Depuis le début de la saga, monsieur Ward prétend aller en Cour suprême. Cependant, il faut voir aussi le côté positif. Il veut amener ce dossier-là en particulier devant la Cour suprême. Écoutez, là. Un jeune chanteur qui est handicapé qui fait rire de lui par un humoriste d'humour noir et qui est un des plus connus au Québec. Il y a un débat qui est très sain là-dedans. Et je suis content parce que le débat va être amené devant tous les Canadiens et je pense que ça va l'amener à un autre niveau. Il va y avoir des conséquences beaucoup plus graves et ça va faire jurisprudence partout au pays. »

« Imaginez quand on a 13 ans et qu'on entend ça pour la 1re fois. Et que les gens ils trouvent ça drôle que tu meures. T'as 13 ans, tu bâtis ton identité, tu commences le secondaire. Et là, tous les jeunes de ton secondaire connaissent cette blague-là, je peux vous dire qu'il n'y a pas vraiment de mots pour décrire comment je me suis senti. Il y en a encore des gens qui m'arrêtent pour me dire qui me disent: bon, tu crèves-tu? 

Ce n'est pas possible pour un être humain de vivre comme ça. »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: QUB Radio
Crédit Photo: Tout le monde en parle