Jean-Philippe Wauthier a vécu des moments particulièrement difficiles

Il s'ouvre avec beaucoup de franchise

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
967 967 Partages

Jean-Philippe Wauthier avait tout un défi à relever, cet été, alors qu'il devait remplacer Pénélope McQuade dans la case-horaire de 21h, la semaine, sur les ondes d'ICI Radio-Canada Première. Son émission Bonsoir Bonsoir avait beaucoup de pression pour s'établir dans le créneau du talk-show estival de fin de soirée, prenant la place de l'émission Les Échangistes qui était bien appréciée du public. C'était donc un important défi professionnel pour l'animateur. Mais ce n'est rien, en comparaison avec ce qu'il a vécu au niveau de sa vie personnelle, dans les derniers mois.

Déjà, il a vécu une séparation amoureuse avec la mère de ses enfants Clarence et Bénédicte, âgés de quatre et trois ans. Dans les pages de la plus récente édition du magazine Échos Vedette, Wauthier raconte comment sa vie d'animateur de quotidienne s'agence avec celle de père célibataire.

Voici quelques extraits de l'entrevue que l'on vous suggère fortement de lire en intégralité dans les pages du magazine:

« Quand on a une job comme la mienne, on doit s'ajuster en conséquence. Ça fait deux mois que je fais ça et je ne me suis pas encore complètement adapté. Cependant, tous mes week-ends sont entièrement consacrés à mes enfants. Ils sont ma priorité. Lorsue je suis avec eux, je ne suis qu'avec eux. Ils m'aident beaucoup à décrocher du travail. Par contre, j'ai de la misère à ne pas penser à ma quotidienne. »

En plus de sa séparation, Jean-Philippe Wauthier a perdu deux amis proches aux mains du cancer, récemment.

« L'an dernier, trois jours avant d'animer les Gémeaux, j'ai perdu un de mes meilleurs amis. Il était non seulement mon coiffeur, mais aussi un confident , un mentor. Je le connaissais depuis que j'étais arrivé à Montréal, il y a 20 ans. Il est mort très vite d'un cancer fulgurant. »

L'animateur a également perdu une autre amie au cours des dernières semaines. 

« Cette dernière est morte il y a deux semaines. Je l'aimais profondément... J'ai vécu quelque chose d'important avec elle. Je la connaissais depuis très longtemps. Elle n'évoluait pas dans le milieu de la télé. Quand on voit la maladie frapper autour de soi, on se dit que ce qu'il y a de plus impostant dans la vie, c'est la santé. Quand on a une bonne santé mentale et physique, on a tout le reste. »

Partager sur Facebook
967 967 Partages

Source: Échos Vedettes
Crédit Photo: Facebook Bonsoir Bonsoir