Jean-Philippe Perras dévoile de nouveaux secrets sur son personnage dans L'heure bleue

Oh qu'on l'aime!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Jean-Philippe Perras est l'une des personnalités publiques dont on parle le plus, récemment, surtout depuis que Maripier Morin a confirmé qu'ils formaient un couple et qu'ils vivaient leur confinement ensemble. Mais de notre côté, c'est surtout pour ses rôles marquants dans La Faille et L'heure bleue, notamment, qu'on est tombé sous le charme du comédien.

En entrevue avec le magazine 7 Jours, il s'est confié sur son personnage de Raphaël dans l'excellente série L'heure bleue.

Voici quelques extraits de l'entrevue que l'on vous suggère fortement de lire en intégralité sur le site du 7 Jours:

« Ç’a été vraiment agréable de voir sa grande résilience au cours des saisons. Il a été capable de surmonter tout ce qui lui nuisait le plus, soit sa relation conflictuelle avec son père et son sentiment de culpabilité lié au départ de sa mère. Après toutes ces années à fuir les affrontements, il a su aller au front au bon moment, quand les occasions se sont présentées. »

« Sa plus grande joie est d’avoir été choisi comme parrain du fils de Clara: c’est comme s’il avait finalement réussi à réintégrer sa famille, ou comme s’il avait enfin une famille. Par ailleurs, ainsi qu’on l’a vu durant la dernière saison, l’abandon et l’absence de sa mère, ç’a été le plus grand drame de sa vie. Et le retour de Véronique a été dévastateur pour lui sur plusieurs plans. Bien qu’ils aient été capables de renouer, j’ai l’impression que le deuxième abandon de sa mère a été encore plus douloureux pour lui que le premier. »

« Raphaël souhaiterait juste revenir au temps où il était adolescent, au moment où tout a basculé avec son père. Il aurait aimé trouver la force de lui parler au lieu de s’en aller et aurait espéré que Bernard puisse faire de même. »

Rappelons qu'on apprenait il y a quelques mois que la série L'heure bleue se terminera en décembre prochain, après quatre saisons qui auront su tenir les téléspectateurs en haleine. 

L'auteure Anne Boyer s'est adressée aux téléspectateurs suite à la finale de la saison:

« Il y a quelques années, alors que nous commencions à écrire L’heure bleue, l’histoire de Guy Turcotte nous a profondément bouleversés. Tellement que nous avons appelé notre héroïne « Anne-Sophie » en hommage à la petite Anne-Sophie Turcotte. C’est cette horrible histoire qui nous a inspiré celle de ce soir. La nôtre, par contre, se termine bien pour le petit Charlot. Anne », a-t-elle écrit sur Facebook.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: 7 Jours · Crédit Photo: Facebook L'heure bleue