Jean-Marie Lapointe se confie au sujet de son anxiété

Il a appris a dompter ses démons.

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le fils de Jean Lapointe, Jean-Marie, a comme bien des gens connu une période plus difficile en raison de la pandémie de COVID-19. Toutefois, la philosophie bouddhiste l'a aidé à faire face à son anxiété. 

Dans une entrevue au magazine 7 Jours, l'artiste multidisciplinaire a confié que d'apprendre à dompter ses démons avait été le fruit d'un long travail. « On ne se débarrasse pas de l’anxiété du jour au lendemain, mais mes années de méditation et de thérapies m’ont aidé à relativiser les choses. Je me parle, j’en parle et j’enlève de mes pensées les scénarios catastrophes. Mon défi de rester dans mon moment présent en est réaffirmé. Je récolte maintenant les fruits de toutes ces années de démarche spirituelle. Comme le dit le Dalaï-Lama: un arbre qui plonge loin ses racines pourra résister au plus violent des orages », a-t-il expliqué. 

C'est il y a environ 20 ans que Jean-Marie Lapointe a commencé à s'intéresser au bouddhisme, alors qu'il passait à travers une autre phase difficile de sa vie. « À cette époque, je commençais à faire de l’accompagnement d’enfants en fin de vie. Ma foi, jumelée à la pratique de la méditation, m’a aidé à les accompagner à leur rythme, avec bienveillance et amour », se souvient-il en entrevue à 7 Jours. 

L'animateur de Fin de mois prend également soin de la santé de son célèbre père, qui se fait plus fragile en raison de son âge de 84 ans. « J’ai peur qu’il meure, mais je ressens aussi une paix profonde face à cela. Lui et moi, on a une belle relation. On se dit les vraies affaires. On se parle tous les jours et on se dit qu’on s’aime. Je sais qu’un jour il partira et que j’aurai de la peine, mais tous nos dossiers sont réglés », souligne-t-il à propos de sa relation avec son père. 

Et côté coeur, le beau Jean-Marie est toujours célibataire. Avis aux dames!

On a déjà bien hâte de le revoir dans l'émission Fin de mois, qui propose de suivre des familles au revenu précaire afin de comprendre ce qu'est la pauvreté. Bon succès, Jean-Marie!

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: 7 Jours · Crédit Photo: Lëa-Kim Châteauneuf