Hugo Dumas donne de nouveaux détails sur la saga Jacynthe René/Julie Snyder

Tous les détails à l'intérieur

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

L'entrevue de Jacynthe René, diffusée en direct mercredi soir à La semaine des 4 Julie, sur les ondes de Noovo, continue de faire parler. La comédienne et femme d'affaires a fait l'objet d'un procès, plus tôt cette semaine, pour pratique illégale de la médecine et Julie Snyder l'a questionnée sur le sujet en lui offrant la chance de donner sa version des faits et de présenter ses arguments.

Jeudi matin, Jacynthe René a fait un long statut sur les médias sociaux pour dénoncer la façon dont elle a été reçue sur le plateau, affirmant qu'elle s'était sentie « stupéfaite, assommée, trahie, humiliée, et même un peu découragée », allant même jusqu'à qualifier l'entrevue de « massacre en direct. »

Dans sa chronique du jour publiée par La Presse, Hugo Dumas revient sur la controverse en donnant la parole aux deux femmes. D'abord, Julie Snyder affirme que l'entrevue a été juste et que son invitée savait qu'elle allait porter sur le sujet. Voici un extrait de ce que publie Hugo Dumas et qu'on vous suggère fortement de lire en intégralité sur le site de La Presse:

« Jacynthe savait que l’entrevue allait porter sur la poursuite. Si elle avait demandé à ce qu’on ne parle pas de son procès, on ne l’aurait pas reçue. Cela faisait partie de son actualité. Je l’ai prévenue que l’entrevue ne serait pas facile. J’ai été professionnelle et je n’ai fait que déposer des faits devant elle. Je l’ai traitée avec égard et respect. Je lui ai donné l’occasion de répondre plusieurs fois. »

De son côté, Jacynthe René a affirmé: « Oui, je me doutais qu’on allait évidemment parler du procès, mais pas de recevoir en rafale accusations après accusations. Je peux t’assurer que la pré-entrevue ne pouvait pas me laisser croire que j’allais passer un moment comme celui-là. J’ai rarement été dans un tel état, dévastée, trahie. On est d’accord que j’ai été mitraillée. Je n’avais aucun intérêt à aller me battre. Je ne m’attendais pas à ça et je n’avais pas besoin de ça. Je n’ai pas à faire amende honorable si je sens que le traitement qui m’est réservé est injuste. C’est plutôt le contraire. Pour qui se prend-on de m’offrir une plateforme pour faire amende honorable ? »

Voici la publication que Jacynthe René a publiée sur Instagram, jeudi matin:

« Vous dire comment je me sens. Les mots me manquent. Stupéfaite, assommée, trahie, humiliée, et même un peu découragée.  Ayant été invité par Julie, jamais je ne me suis attendue à ce massacre en direct. En pré-entrevue, il était plutôt question du beau succès de notre entreprise, puis de maternité, du livre Respirer le bonheur et de mon film Grandir Heureux et même de l'intérêt que Mj suscite partout dans le monde. Sortie de mon nid & vêtue pour la belle occasion car enfin on me recevait pour mettre en lumière le beau, le bon, comme jamais encore, j'étais disponible, ouverte. Et c'est ainsi, que j'ai reçu un premier coup, puis un autre, un troisième et encore un. Sans que j'ai le temps d'aller au bout de mes réponses et de reprendre mon souffle. Assommée, j'ai assisté à une démolition chaotique non pas révélant des vérités mais plutôt ce qu'on a monté contre nous. Contre moi. 

Avec une blague pour la fin.

Servie par une Julie que je croyais amie, ou du moins, solidaire, toute maquillée de Maison Jacynthe, offert gracieusement et sans crédit. 

Je prendrai le temps d'en parler ce matin, de m'offrir cette tribune à laquelle je m'attendais hier. »

Et voici ce que Julie Snyder a répondu sur Facebook:

« L’entrevue d’hier à La semaine des 4 Julie a été une occasion pour Jacynthe René de faire valoir publiquement ses arguments concernant la poursuite dont elle fait l’objet. C’est avec étonnement que nous constatons aujourd’hui qu’elle regrette cette occasion qui lui a été offerte.

Je respecte la femme d’affaire et artiste Jacynthe René et j’utilise quelques-uns de ses produits de maquillage.

Est-ce une raison pour ne pas lui poser de questions sur son actualité ?

Jacynthe René est allée en cour la semaine dernière et dans sa pré-entrevue elle s’est longuement expliquée sur ce qui lui est reproché et rapporté dans divers médias. Elle ne nous a jamais demandé de ne pas adresser cette situation.
Maison Jacynthe fait face à des accusations pénales pour avoir donné lieu de croire que Maison Jacynthe était autorisé à exercer la médecine.

J’en suis restée aux faits et je lui ai donné l’occasion de s’expliquer ou de faire amende honorable sur ce que le Collège des médecins lui reproche.

Jacynthe René savait que l’entrevue allait porter là-dessus.
Si elle prétend le contraire aujourd’hui, cela ne m’appartient pas. »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: La semaine des 4 Julie