Guylaine Tremblay met fin à son association avec Vacances Sinorama

Gageons qu'elle ne fera pas confiance à une autre agence de voyage de si tôt...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
183 183 Partages

À l'automne 2017, la comédienne Guylaine Tremblay s'était associée à l'entreprise Vacances Sinorama offrant des forfaits abordables pour voyager en Asie, devenant ainsi leur porte-parole. En mai 2018, La Presse avait publié une enquête effectuée auprès du voyagiste, affirmant que l'entreprise n'était pas viable, financièrement parlant. Évidemment, l'entreprise avait rejeté avec véhémence toutes les accusations portées contre elle. 

Selon Claude Landry, vice-président de l'entreprise, le journaliste de La Presse avait  «échafaudé des hypothèses et émis des opinions en se basant sur les états financiers d’une société américaine apparentée, Sinorama Corporation, qui ne vend aucun voyage aux consommateurs québécois». Vacances Sinorama étant une entreprise privée, non inscrite à la Bourse, ses états financiers ne sont pas publics.

Suite à cette publication, la comédienne avait tenu à rencontrer la haute direction de l'entreprise mentionnant qu'elle ne souhaitait pas supporter une entreprise qui ne serait pas fiable pour les Québécois. Elle était ressortie confiante de ce rendez-vous, disant que les dirigeants l'avait rassurée et qu'elle était convaincue de faire affaire avec une entreprise rigoureuse et honnête. 

Guylaine Tremblay avait donc fait le choix de demeurer la porte-parole de l'entreprise, tenant à préciser qu'elle-même avait effectué des voyages avec le voyagiste afin de s'assurer de la valeur ajoutée pour les clients et qu'elle était entièrement satisfaite.

Ce mardi, l'entreprise Vacances Sinorama fait à nouveau les manchettes pour de mauvaises raisons. Effectivement, l'Office de Protection du Consommateur a refusé de renouveler le permis d'exploitation de celle-ci. Elle sera donc placée sous la tutelle de l'entreprise PricewaterhouseCoopers (PwC) qui s'occupera de mettre de l'ordre dans les finances de Sinorama. 

L’OPC assure que les clients de Sinorama n’ont pas à s’inquiéter pour l’instant. Elle indique sur son site web que PwC veillera à « faire en sorte que ceux qui sont actuellement en voyage puissent le terminer sans problèmes et que ceux dont le départ est imminent puissent faire leur voyage ».

On y ajoute que chaque dossier sera traité selon la date de départ prévue, « les plus rapprochées en priorité ». Dans l’éventualité où le voyage ne pourrait être effectué, les clients seront remboursés, précise-t-on.

Le lendemain de l'annonce de la décision de l'OPC, Guylaine Tremblay a tenu à se dissocier complètement du voyagiste et de son rôle comme porte-parole.

«Suite à la décision de l’OPC de nommer un administrateur provisoire à la tête de Vacances Sinorama, je me vois dans l’obligation de me retirer comme porte-parole», a écrit la comédienne, précisant qu’elle ne répondrait à aucune question des journalistes à ce sujet.

Partager sur Facebook
183 183 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: BUM Media