Guylaine Guay fait une montée de lait pour dénoncer l’exclusion des personnes obèses dans les CHSLD

Un long message qui suscite énormément de réactions

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

On apprenait, plus tôt cette semaine, que les candidatures des personnes jugées obèses ont systématiquement été rejetées, dans le cadre du programme de formation rémunéré des préposés aux bénéficiaires qui doit débuter lundi. La situation en a choqué plusieurs, dont Guylaine Guay qui a publié un long statut sur sa page Facebook pour expliquer à quel point cette mesure était discriminatoire envers les personnes qui ont un indice de masse corporelle égal ou supérieur à 40 %. 

C'est Le Devoir qui rapportait cette information dans l'article qu'on vous suggère fortement de lire en intégralité ici.

Voici le message plein d'émotion qu'elle a publié sur sa page Facebook, samedi:

« Je vais te dire, du fond de mon cœur,
pourquoi c’est discriminatoire de refuser la formation de préposé aux bénéficiaires à une personne dont l’indice IMC est supérieur à 40%.
Il y a à peine quelques semaine, lorsque que le gouvernement cherchait désespérément des préposés, je ne crois pas que l’indice de masse corporelle était un obstacle à sauver des vies.

En ce moment même, il y a plein de grosses et de gros qui son en premières lignes depuis un p’tit boutte.
Qui travaillent dans les CHSLD, hôpitaux, cliniques, qui enseignent, nourrissent, travaillent en garderie, scannent tes légumes à l’épicerie. Et voilà que maintenant, l’IMC est un critère d’exclusion pour faire la même job que des gros et grosses font depuis le début.

C’est de la grossophobie. C’est DISCRIMINATOIRE. C’est banalisé et ça donne des munitions aux gens qui ont déjà une tonne de préjugés.
La santé, un bon système immunitaire, la force physique, une santé mentale solide, ça ne se voit pas à l’œil nu.
Malheureusement, quelqu’un d’un CIUSSS peut décider de la valeur et de l’admissibilité à un PROGRAMME GOUVERNEMENTAL de quelqu’un avec la seule question ‘Combien tu pèses’ .

Si la raison est d’éviter les ‘complications’, c’était pas grave de laisser mourir les gros au front jusqu’à maintenant ? BULLSHIT.
Sincèrement, ça me dégoûte.

Honte à nous de banaliser de telles choses. C’est laid. Dangereux. Et extrêmement inquiétant.

J’ai déjà perdu des contrats télé à cause de mon poids, la raison évoquée par les patrons n’était évidemment pas celle-là.
Maintenant, les patrons ont le droit de dire exactement ça ...
Ça s’arrête où après ? »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook Guylaine Guay · Crédit Photo: Instagram Guylaine Guay