Guy A Lepage saute toute une coche : “Es-tu un crisse d’imbécile pour dire ça?”

Ouf... il y en a qui ne savent pas vivre!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Hier, on se remémorait difficilement l'un des moments les plus sombres de l'histoire du Québec, 30 ans après la tuerie de Polytechnique, dans laquelle 14 femmes ont perdu la vie aux mains d'un homme rongé par la misogynie.

C'était une journée chargée en émotions sur les réseaux sociaux. Une touchante cérémonie tenue sur le Mont-Royal et retransmise sur le web a retenu l'attention d'une bonne partie de la population québécoise hier soir...

Mais évidemment, certains internautes au coeur sombre n'allait pas passer pareille occasion d'exprimer leurs idées méprisables sur le web. On le sait, les questions de féminisme ne font pas ressortir que le meilleur chez certains hommes...

Sur Twitter, Guy A Lepage a eu maille à partir avec certains internautes. Un d'entre eux a écrit, en réponse aux gens qui disent qu'on ne doit jamais oublier le drame de Polytechnique: "Difficile d’oublier, on nous cassent(sic) les oreilles avec ce drame à chaque année."

À LIRE ÉGALEMENT:

À VOIR: Mike Ward remporte l'Olivier de l'année et prononce un discours qui va passer à l'histoire

La tenue de Mariana Mazza fait tourner toutes les têtes sur le tapis rouge des Olivier

Maripier Morin, plus sexy que jamais, pose pour sa nouvelle collection de sous-vêtements

Philippe Laprise et Pierre Hébert envoient un solide jab à Éric Lapointe en ouverture des Olivier

10 photos très coquines de Claudie, la candidate exhibitionniste d'OD Afrique du Sud

***

Guy A Lepage ne l'a pas trouvé drôle du tout et il n'a pas mâché ses mots pour répliquer à l'auteur du message: "Casser les oreilles ? Vraiment ? Es-tu un crisse d’imbécile pour écrire ça ?"

Un autre homme a aussi été rappelé à l'ordre par l'animateur de Tout le monde en parle, après qu'il ait lui aussi laissé entendre qu'on "parlait trop du drame" et insulté Guy A. 

"Demain c le 78e anniversaire de l'attaque de Pearl Harbor par le Japon. Allons nous en parler ?", demande l'homme en question. "Allons nous dénoncer la violence faite aux femmes " de réconfort" que les soldats japonais abusaient. Eh mon ti Guy vas tu en parler ? Non Ben FERME ta grande gueule pis bois ton vin."

Ce à quoi Guy A a laconiquement répondu: "Un autre cabochon".

Définitivement, il y a des gens qui devraient s'abstenir de faire des commentaires sur internet...

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Twitter · Crédit Photo: Facebook