Guy A. Lepage publie la plus belle des photos pour souligner l'anniversaire de son fils

Adorable!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Guy A. Lepage est l'une des personnes les plus influentes au Québec, mais il est d'abord et avant tout un homme de coeur, de famille et un papa aimant et attentionné. Il l'a prouvé une fois de plus, jeudi, en partageant avec ses fans une magnifique photo de son fils Théo, pour souligner son 28e anniversaire.

Voici la magnifique photo, publiée jeudi sur le compte Instagram de Guy A. Lepage:

« Il y a 28 ans, naissait mon premier fils. Ce fut le plus beau jour de ma vie. (J’ignorais qu’il y en aurait deux autres beaucoup plus tard). Ce mignon petit Babou est devenu ce grand Théo barbu dont je suis si fier. Je t’aime @theolr ❤️ Titre de la photo : Théo dort
Photographe : Denys Castiglio (1991) »

En quelques heures, la publication a récolté plusieurs milliers de mentions j'aime, en plus de générer de très nombreux commentaires. En voici d'ailleurs quelques uns que l'on a spécialement sélectionnés pour vous:

« Je me souviens du p'tit torrieux dans Un gars, une fille loll Bonne fête Théo! C'est précieux un parent si fier de toi. ?? »

« Petit garçon devenu grand on les aimes tu ces enfants là »

« on etait allé au mini putt ton fils et moi le jour ou vous aviez tourné à La Ronde ❤️❤️❤️? il y a de quoi être fier .  »

« Quel beau tendre message. Il est choyé de vous appeler "Papa". :-) »

Et voici d'autres publications faites au cours des derniers mois sur le compte Instagram de Guy A. Lepage:

« Quel beau tendre message. Il est choyé de vous appeler "Papa". :-) »

« Ce matin, c'était le premier jour de la maternelle pour mon petit Tom. Quand ils ont chanté "J'ai 5 ans, je vais à l'école, je suis grand..." J'ai braillé. (J'ai tendance à brailler quand c'est émouvant. Les digues ont cédé en 1991 à la naissance de mon premier et depuis, impossible de les colmater). Je n'ai pas seulement braillé parce que mon petit dernier quitte le nid familial et que le silence va s'installer dans la grande maison alors que je raffole de son remue-ménage quotidien et de ses bisous  impromptus alors que j'essaye de me concentrer pour travailler.

J'ai braillé aussi parce qu'aujourd'hui il devient officiellement un petit citoyen. Il ira à l'école pendant au moins 12 ans, j'espère 17, ensuite il cherchera un accomplissement professionnel, un embrasement amoureux, et pendant tout ce parcours, il devra apprendre à s'affirmer plutôt que se soumettre, à s'indigner plutôt que s'écraser, à se défendre plutôt que se défiler.

J'ai travaillé très fort pour arriver à me tenir debout. J'étais déterminé à ne pas me laisser influencer ou intimider. J'ai cru en moi. Pas facile quand on est enfant ou adolescent. Était-ce de l'inconscience? Peut-être. Mais j'avais envie de tenir le premier rôle dans le film de ma jeune vie. 
Ce matin, je réfléchissais à tout ça. Je me revoyais en 1965 à la maternelle, vêtu courtement de brun avec mon toupet coupé carré et mes yeux inquiets. Je sentais que ma vie allait changer. 
Tout ça pour dire que je souhaite seulement que mon petit Tom en devienne un grand. »

Partager sur Facebook
0 0 Partages