Dominique Michel est toujours en colère contre Éric Salvail

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles

Dominique Michel n'a pas encore pardonné à Éric Salvail. 

Nous en avons eu la confirmation à Conversation secrète, dimanche soir. 

Aux côtés de Paul Arcand, la comédienne de 85 ans ne démord pas: elle en veut à l'animateur d'avoir laissé entendre qu'elle soit lesbienne. 

«Les gens disent n'importe quoi. C'est comme Salvail, qui a parti des affaires de même. Je lui ai dit : tu ne m'appelles plus jamais», a-t-elle déclaré en parlant bien d'Éric, l'animateur. «Je lui ai dit : tu ne m'appelles plus. Jamais. Il a dit : elle est lesbienne. J'ai dit : tu le sais pas!», elle a ensuite continué: «Lui, c'est fini à vie. Je ne suis pas rancunière à peu près. Je suis très rancunière!»

«Vous lui avez dit que c'est fini, il le sait?», a demandé Paul Arcand. «Je ne sais pas s'il le sait... Qu'il le sache, qu'il ne le sache pas, je m'en fous comme de l'an 40. Ça ne va pas me déranger dans ma vie. On ne dit pas n'importe quoi», a-t-elle répondu. 

Dodo a aussi écorché Denise Filiatrault, qui l'aurait accusé de «faire semblant d’avoir un cancer».

Alors qu'en 2010, Dominique Michel était bel et bien atteinte d'un cancer colorectal. L'émission a rassemblé au total 876 000 téléspectateurs, et de telles déclarations, c'est assez pour faire jaser le Québec en entier. 

La boîte de production derrière l'émission se défend d'avoir diffusé des propos «diffamatoires ou dangereux», voici ce qu'avait à dire le co-fondateur de Fair-Play: «On est très content du show de dimanche. On trouve que ça tenait la route de A à Z. Éric [Salvail] n’est quand même pas le gars le plus discret au monde. Il en dit, des choses. Personne dans l’industrie ne va penser: “Oh ciel! Éric a tenu ce genre de propos!” Ça ne change en rien la perception des gens sur lui. C’est la même chose pour Denise Filiatrault. Les gens connaissent son caractère. Et ses chicanes avec Dominique Michel sont connues.»

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Journal de Montréal