Des détails exclusifs de la prochaine saison de Ruptures sont dévoilés

L'auteur révèle ce qui nous attend...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
69 69 Partages

La dernière saison de la série à saveurs judiciaires s'est terminée sur une note dramatique alors qu'Ariane, le personnage principal de la série interprété par Mélissa Desormeaux-Poulin, rendait visite à un client. Un père, en détresse psychologique grave, s'est aspergé d'essence tout en retenant son fils contre son gré, afin de s'immoler vivant. Ariane, qui assistait impuissante à la scène, hurlait en tentant de convaincre l’homme malade de ne pas passer à l’acte.

Cette fameuse scène sera d’ailleurs en quelque sorte le centre du début de la quatrième saison. Ariane aura visiblement des traumatismes causés par cette tragédie. 

L'auteur de la série a confié en entrevue au magazine 7 jours:

«Le corps d'Ariane réagit, et elle présente des symptômes qu'elle ne s'explique pas. Mentalement, Ariane est aussi très ébranlée. C'est comme si elle avançait dans le brouillard. Ce sera très difficile pour elle, mais Ariane est forcée de demander de l'aide.

On peut donc conclure que notre avocate favorite vivra des moments forts difficiles, tendant peut-être vers un syndrome de stress post-traumatique.

Outre cela, l'auteur confie aussi qu’Ariane travaillera sur des cas de mères porteuses et d’assistance alimentaire envers les parents au cours de cette prochaine saison.

La scène au coeur de la prochaine série avait été très intense en émotions, lors du tournage. Particulièrement pour le jeune garçon, interprétant le fils tenu en otage. L'acteur jouant le père en détresse, David Savard, s'était confié sur le sujet l'an dernier.

«C'était presque sûr qu'on la (la scène) tournait seulement une fois parce qu'on ne pouvait pas faire vivre ça au petit gars plusieurs fois. Il y avait sa mère qui était là, sur le plateau, et il était vraiment en panique à ce moment-là, mais on ne s'attendait pas à ce qu'il soit dans cet état-là. Moi, je lui avais fait toucher à l'eau, je lui avais fait goûter, il savait tout ça... Mais il a pris connaissance de la situation, du drame de la scène, au moment du tournage.»

«D'habitude, je sis un trope dans la gang, mais pour ce rôle-là, j'avoue que j'étais toujours un peu à l'écart. [...] Une fois qu'on était sur le plateau, j'étais dans mon coin avec mes écouteurs pour tenter de rester dans mon état un peu.»

La prochaine saison risque d'être particulièrement intéressante!

Partager sur Facebook
69 69 Partages

Source: Magazine 7 jours · Crédit Photo: Instagram Mélissa Desormeaux-Poulin