Dernière heure: Un ex-dirigeant de TVA plaide coupable à des accusations de nature sexuelle envers un enfant

DERNIÈRE HEURE

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
148 148 Partages

L'ancien directeur de l'information de TVA Trois-Rivière, Sylvain Bourassa, était de passage devant le juge, lundi matin, au palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce et il a plaidé coupable à une accusation d'avoir rendu accessible du matériel sexuellement explicite à un enfant. Dans son cas, il s'agissait d'une adolescente.

Lors de son arrestation, le 19 avril 2017, Bourassa avait également été accusé de leurre informatique, mais il y a eu un arrêt des procédures concernant ce chef d'accusation. Les procureurs attitrés au dossier ont suggéré une sentence de 90 jours de prison discontinus en plus d'une probation de deux ans. Une suggestion que le juge a acceptée, considérant le fait qu'en plaidant coupable, Sylvain Bourassa a évité à la victime de témoigner et considérant la démarche thérapeutique entreprise à lui suite des événements qui lui sont reprochés.

Sylvain Bourassa aurait essayé d'entrer en contact avec sa victime à travers les médias sociaux, selon l'enquête qui a été effectuée par le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec. Une perquisition a été effectuée à son domicile de Trois-Rivières et les policiers ont alors saisi du matériel informatique.

Celui qui était le patron de la salle des nouvelles de TVA Trois-Rivières au moment de son arrestation a été suspendu sans solide par TVA lors des accusations qui ont été déposées contre lui. Sylvain Bourassa, qui n'avait jusque là aucun antécédent judiciaire, était en liberté en attendant de comparaître devant le juge, mais il devait respecter de nombreuses conditions.

Les gestes reprochés à Bourassa ont été posés en Beauce, entre les mois de juin 2016 et d’avril 2017. 

Partager sur Facebook
148 148 Partages

Source: Le Soleil · Crédit Photo: Facebook