DERNIÈRE HEURE: François Legault tient sa promesse au niveau de l'immigration

La nouvelle vient de tomber

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,010 1.0k Partages

Le gouvernement de la Coalition avenir Québec, dirigé par François Legault, a fait le premier pas pour tenir l'une de ses principales promesses faite pendant la dernière campagne électorale: celle de faire baisser le nombre d'immigrants que le Québec reçoit annuellement de 50 000 à 40 000, pour 2019. 

Le Ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion et leader parlementaire du gouvernement, Simon Jolin-Barrette, a déposé mardi le plan du gouvernement en matière d'immigration pour l'année 2019, qui confirme ce qui avait été promis en campagne électorale, soit de faire baisser de 20% le nombre d'immigrants l'an prochain. 

Le document, qui a été déposé par le ministre de l’Immigration mardi après-midi, indique qu’en 2019, « le Québec se donne comme objectif d’accueillir 40 000 personnes immigrantes, soit une fourchette allant entre 38 000 et 42 000 personnes admises ». Ce serait donc environ 13 000 personnes de moins qu’en 2018. Cette cible de 40 000 est « transitoire », selon ce qu'a confirmé Simon Jolin-Barrette mardi : elles augmenteront quand le Québec arrivera à mieux intégrer ses immigrants.

« L’objectif est clair : on veut réduire les seuils d’immigration pour avoir les moyens de mieux intégrer les immigrants au marché du travail, à la majorité francophone et au partage de nos valeurs communes, en particulier l’égalité hommes-femmes », affirmait le premier ministre François Legault dans son discours d’ouverture, mercredi dernier.

Il y a une semaine, François Legault confirmait l'intention de son gouvernement au niveau des signes religieux en affirmant qu'une fois que le projet de loi sur la laïcité serait adopté, les personnes en position d'autorité qui refuseront d'enlever leur signe religieux au travail seront congédiées.

Les commentaires de François Legault faisaient suite à la publication d'un sondage CROP/Radio-Canada qui démontre qu'une majorité de Québécois est en faveur d'interdite les signes religieux pour les juges, les policiers, les gardiens de prison et les enseignants. 49% des répondants au sondage sont en faveur du congédiement des employés qui sont déjà au service de l'État et qui refuseraient de se conformer à la nouvelle loi, alors que 35% des répondants souhaitent plutôt une clause grand-père qui permettrait à ces employés de conserver leurs acquis.

«J'ai toujours dit que je serais à l'écoute de ce que veulent les Québécois. Là, je vois que les Québécois veulent pas mal ce que la CAQ a proposé», a affirmé le premier ministre Legault.

Partager sur Facebook
1,010 1.0k Partages

Source: La Presse
Crédit Photo: Facebook