Denis Lévesque a perdu sa mère au cours des derniers jours et il lui rend un touchant dernier hommage

Tellement touchant!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles

Denis Lévesque est en deuil, lui qui a perdu sa mère au cours des derniers jours. Dans sa chronique publiée dans le magazine La Semaine, l'animateur a tenu à rendre hommage à sa maman dans un texte bouleversant que l'on vous suggère fortement de lire en intégralité juste ici.

C'est le 11 février dernier que Pascale Wilhelmy, conjointe de Denis Lévesque, annonçait le décès de la mère de Denis, Roberte. Voici la publication qu'elle a faite sur sa page Facebook et qui a généré un tsunami de réactions et de messages de soutien:

« Une battante. Une femme qui aimait la vie. Qui avait une force rare. La mère de Denis. Au revoir Roberte. »

Quelques jours plus tard, elle publiait un nouveau message pour remercier tous ceux qui avaient pris le temps de leur écrire. 

« Comment vous dire merci? Denis et moi avons lu tous les mots, et ça fait du bien. Ça touche. J'ai l'habitude de faire des coeurs sur chacun des messages reçus. Cette fois, il y en a trop, c'est impossible. Mais la reconnaissance est là. Très grande. »

De son côté, Denis a publié une longue et très touchante lettre à sa maman. En voici quelques extraits:

« Ma mère, Roberte, est décédée la semaine dernière. Elle avait 87 ans et était atteinte de la maladie d’Alzheimer à un stade avancé.Elle a vécu une vie riche marquée de victoires, d’échecs et de beaucoup de résilience. Elle ne parlait pratiquement plus. Pourtant, son départ, qui était presque une libération pour elle, m’a ébranlé.

Une mère, c’est le socle sur lequel on construit notre personnalité. Et même une fois adulte, on se demande toujours ce qu’elle pense ou aurait pensé des actions qu’on pose. C’est souvent elle qui nous a légué les principales valeurs qui guident notre vie.

Ma mère m’a toujours encouragé à aller plus loin. Quand je travaillais à la radio à Roberval, et ensuite à Chicoutimi, elle était ma plus fidèle auditrice. Comme le signal se rendait difficilement chez elle, mon beau-frère lui avait installé une antenne spéciale qui permettait de le capter. Et surtout, un système automatique qui enregistrait mon émission de 6 h à 9 h. Elle pouvait ainsi l’écouter en différé plus tard dans la matinée. C’était ma plus grande fan, mais aussi ma critique la plus rigoureuse!   »

On vous encourage fortement à lire la suite juste ici.

Source: 7 Jours · Crédit Photo: Denis Lévesque