Denis Coderre dans l'embrarras en raison des publications d'un de ses candidats

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Denis Coderre se retrouve dans l'embarras après qu'un candidat d'Ensemble Montréal eut partagé des commentaires qui contrevenaient aux valeurs du parti. Le candidat Dan Kraft, qui se présente dans Outremont, demeurera tout de même candidat, rapporte Radio-Canada

« J’ai appris de mon erreur et me suis engagé à être plus prudent », a déclaré à Radio-Canada Dan Kraft, candidat le district Claude-Ryan, pour un poste de conseiller d'arrondissement. 

Radio-Canada avait découvert des publications sur les réseaux sociaux du candidat. Celles-ci incluaient des publications climatosceptiques et remettaient également en question la discrimination envers les Noirs. 

« Certains partages et commentaires sur mes réseaux sociaux ne représentent pas les valeurs d’Ensemble Montréal, je me suis excusé auprès du parti. Je m’excuse également aux personnes qui ont été offensées par mes propos et j’ai retiré ces publications », a-t-il dit à la chaîne publique. 

De son côté, le parti accepte les excuses de M. Kraft et le conserve comme candidat, en justifiant un « besoin criant d'inclusivité » dans la métropole.

« Ces publications du candidat d’Outremont ne reflètent aucunement les valeurs d’Ensemble Montréal. Nous avons pris acte de ses excuses, du fait qu'il a retiré ses propos, et sommes maintenant prêts à tourner la page », répond le parti à la chaîne publique. 

Le candidat avait partagé sur les réseaux sociaux une vidéo en anglais en 2019, dont le titre traduit en français se lit comme La grande escroquerie du réchauffement climatique.

L'année suivante, sur Twitter, il avait répondu au quotidien  National Post qui avait publié un article sur l'arrestation d'un automobiliste noir à Ottawa. « Est-ce parce que je suis noir ? » avait alors demandé la victime. 

Ce à quoi M. Kraft avait répondu : « Ce serait super de permettre aux policiers de faire leur travail en paix et en sécurité, plutôt que de monter en épingle des faux pas comme si c’était la norme. Pourquoi encourager la haine? Pour créer un titre, vendre plus de publicités et voir les villes brûler? Ce chauffeur et plusieurs autres recherchent simplement leurs 15 minutes de gloire. Merde ». 

Lisez l'article complet en cliquant sur ce lien

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Facebook