Debbie Lynch-White fait plaisir à ses fans avec une photo d'elle quand elle était enfant

Oh qu'elle est mignonne !

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Même si les rassemblements sont interdits pour le temps des Fêtes au Québec, plusieurs se plongent tout de même dans l'esprit de Noël à leur façon. Et c'est ce qu'a fait la comédienne Debbie Lynch-White, qui a fait plaisir à ses abonnés en partageant une adorable photo datant de son enfance. 

On la voit vêtue en mère Noël en tenant dans ses bras une poupée similaire. Et en voyant le visage de la fillette, on reconnaît instantanément la comédienne !

« C'est souvent la face que j'ai fait en 2020 ça!! Haha! Je nous souhaite de la légèreté, des fous rires, de la douceur, des belles surprises et surtout de la santé pour 2021! Je nous souhaite de toujours être plus humains les uns envers les autres, d'y penser deux fois avant de garrocher des méchancetés sur les réseaux sociaux, de cultiver notre empathie et notre ouverture d'esprit, de prendre soins de nous, de notre corps et de notre santé mentale. Je vous souhaite à toutes et à tous un temps des fêtes chaleureux malgré l'isolement!! », a-t-elle écrit mardi sur Instagram. 

Le temps des Fêtes marquera également un moment important pour Debbie Lynch-White, puisqu'elle termine sa maîtrise en théâtre. «J’ai commencé la rédaction de mon mémoire. Je présente une création en septembre. C’est ce qui m’occupe le plus en ce moment », avait expliqué cet automne Debbie Lynch-White au magazine La Semaine

«J’aime découvrir, chercher... Ça me donne l’occasion d’apprendre des choses que l’on n’acquiert pas dans le métier de comédienne. L’aspect théorique du métier m’intéresse. Ça complète ma formation et ça m’aide dans ce que je fais. Ça me permet aussi de réfléchir à mon travail », a-t-elle précisé. 

Elle croit également que ce diplôme lui permettra de continuer à travailler, si jamais sa carrière de comédienne n'était plus aussi fructueuse un jour. « On ne sait jamais ce qui peut arriver. Peut-être que dans 15 ans le téléphone ne sonnera plus. Je me dis que, si jamais ça arrive, j’irai enseigner et je serai quand même heureuse. J’aime l’idée d’avoir un plan B. En plus, ça m’aide à mieux faire mon plan A. Je stimule mon cerveau à faire autre chose », explique-t-elle.  

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Instagram · Crédit Photo: Instagram