Dans l'eau chaude, Gregory Charles s'explique

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
91 91 Partages

Gregory Charles ses défendu sur le plateau de Denis Lévesque, après qu'une jeune virtuose ait contacté les médias pour dénoncer des supposées menaces voilées.

Marie-Pier Simard-Gagnon, 18 ans, jeune violoncelliste prodige aurait été expulsée du spectacle Virtuose de Gregory Charles parce qu'elle «posait trop de questions» sur sa rémunération, selon ses dires. Elle n'aurait pas pu faire le spectacle du 19 novembre à Chicoutimi pour cette raison et aurait été la cible de menaces voilées

«Le choix, c’est un choix artistique dans le cas de ce qui s’est passé au Saguenay. Puis, oui, peut-être que ça aurait été l’fun, admet Gregory Charles. Mais en même temps, je suis étonné de lire qu’une fille dit : je me sens exploitée, mais je voulais absolument faire partie du show. Je ne suis pas sûr que je comprends exactement c’est quoi la logique derrière tout ça», se défend Gregory.

Les fameuses questions ne seraient pas derrière son absence au spectacle de Chicoutimi:

«Ça n’a rien à voir avec des questions, parce que je la connais quand même cette jeune fille-là, dit M. Charles. Je connais sa mère aussi. Ça fait deux ans qu’on travaille avec eux, alors des questions, ils en ont tout le temps posé. Et ça ne nous a pas empêchés pendant les deux ans de l’inviter à faire des spectacles [...]»

Marie-Pier Simard-Gagnon dit ne pas avoir été payée suffisamment. Gregory Charles a envoyé les talons de paie pour prouver qu'elle avait bel et bien été payée pour ses répétitions, etc. 

«Ce que je trouve dommage, c’est que tout ça est parti parce qu’elle a parlé à un journaliste sérieux du "Quotidien" à Saguenay, qui est sérieux aussi, qui n’a jamais vérifié, qui n’a jamais appelé pour dire: "Elle dit que vous ne payez pas les répétitions. Est-ce que c’est vrai?"», dit-il. «Puis en plus, je trouve vraiment que c’est une jeune qui a beaucoup beaucoup de talent», ajoute-t-il.

«Ce n’est pas parce que je veux rabattre une jeune fille, mais j’en ai d’autres des Virtuoses qui font partie de ça, puis il y a un brand qui vient avec ça, puis c’est un beau projet, puis il faut le protéger quand il les choses qui sont dites à son sujet ne sont pas vraies», dit Gregory. 

Mais il n'engagera plus jamais la musicienne:

«Non, répond-il du tac au tac. Ce n’est pas parce que je l’ai sur le cœur. Parce qu’il y a un groupe, puis moi je sais ce que j’ai vécu dans les dernières heures. Comme chef d’entreprise, j’ai vécu le péril de te faire dire à propos de ton entreprise que tu fais quelque chose de croche quand ce n’est pas vrai.»

A-t-il raison de réagir ainsi? Gregory disait hier qu'il voulait poursuivre pour diffamation...

Voici la jeune violoncelliste:

Partager sur Facebook
91 91 Partages

Source: Denis Lévesque · Crédit Photo: Denis Lévesque