Charles Lafortune donne de nouveaux détails bouleversants sur la crise de Mathis qui est devenue virale

Tellement touchant!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Charles Lafortune a vécu une année 2019 dont il se souviendra toute sa vie. Grâce au projet Autiste, bientôt majeur, il a réussi à combiner sa vie professionnelle avec sa vie personnelle. Et surtout, il a réussi à marquer le public québécois en présentant l'une des séries les plus marquantes des dernières années, à la télévision québécoise.

En entrevue à l'émission Deux filles le matin, l'animateur et producteur s'est ouvert sur son année 2019 et sur ce qu'a représenté pour lui le projet Autiste, bientôt majeur. 

« Personnellement, c'était comme sortir du garde-robe. Surtout, ça représente l'impact que ça a eu chez les gens. Quand tu fais un projet comme ça qui est éminemment personnel, et l'écho de ça tu ne peux pas le mesurer. J'ai reçu en dedans d'une semaine et demi deux semaines, des messages personnels au bureau on en a compté plus de 10 000. Tu racontes ton histoire, mais en fait les gens ils voient leur propre histoire. Et là enfin les gens vont comprendre. Enfin mon beau-père ne va plus être dans le déni en disant " Non non, il est juste un petit peu différent. " Non, il est autiste. Ça ne va pas changer. 

L'idée aussi derrière ça c'est que Sophie et moi on était plus confortables parce que c'est ma compagnie qui produit l'émission. Donc je pouvais voir ce qu'on faisait. Mais en même temps je me suis vite aperçu que je suis le plus mauvais juge parce que ce que la réalisatrice trouvait vraiment bon, je n'y avais pas du tout pensé. C'est dur d'avoir un regard extérieur parce que c'est mon quotidien. 

Je vais toujours me souvenir d'un moment où elle nous demande ce qu'on va faire avec Mathis et Sophie lui dit qu'on va aller magasiner. La réalisatrice était vraiment déprimée en se disant qu'on s'en allait essayer du linge. Elle pensait que ça allait être plate mais Mathis un moment donné il s'est tanné. Et Mathis quand il se tanne il devient très anxieux et à un moment donné il commence à se frapper. Et il l'a fait, mais il l'a fait petit. Pour nous, ce n'était pas une crise. 

Quand on a publié ça, on a vu la réaction, mais pour nous ce n'était pas une vraie crise. Mais ce projet-là a vraiment donné un sens à ma vie. »

Voici la vidéo dont Charles Lafortune parle dans l'entrevue:

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Deux filles le matin · Crédit Photo: Deux filles le matin