C'est maintenant officiel, cet animateur va remplacer Éric Salvail à son émission

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles

Hugo Dumas vient de lâcher une bombe dans le showbiz québécois! 

En effet, on apprend que l'un des trois humoristes pressentis pour le remplacement d'Éric Salvail aurait bel et bien été choisi et confirmé par la production de V Télé. 

Selon lui, les choses brassent beaucoup dans leurs bureaux, «où plusieurs projets télévisuels bouillonnent dans le plus grand secret». En effet, nous apprenions hier que Laurence Nerbonne et le metteur en scène Denis Bouchard ont été engagés comme juge à la nouvelle émission du jeudi soir produite par Julie Snyder et ses productions J, Danser pour gagner

Mais ce n'est pas tout. Il y aura officiellement un talk-show qui remplacera En mode Salvail (destitué pour les raisons qu'on connaît) cet hiver dans la case horaire de 22h sur les ondes de V. 

Et toujours selon Hugo Dumas, c'est Stéphane Rousseau qui a décroché l'emploi. 

Comment il le sait? L'équipe de l'humoriste négocie avec Claude Meunier et Louis Saia pour obtenir les droits d’utilisation du titre Appelez-moi Stéphane, une comédie écrite par les auteurs en 1980. 

Le nouveau titre de son émission? Très, très possible. 

Apparemment, tout le monde sont très près de signer le «contrat final. 

Entre vous et moi, si un producteur est rendu à négocier le titre d’un talk-show, c’est qu’il s’approche dangereusement de la signature du contrat final. Dans le milieu, plusieurs producteurs ayant proposé des idées de remplacement à En mode Salvail ont été avisés que Stéphane Rousseau était le « gros nom » sur lequel miserait V. La chaîne V reste toutefois muette à ce sujet, car « rien n’est confirmé pour l’instant ». - Hugo Dumas, La Presse +

On ne sait toutefois pas encore quand Stéphane Rousseau prendra les ondes. 

Depuis la sortie du dossier dans La Presse, Éric Salvail a tout simplement disparu de la mappe. 

Après avoir écrit un premier texte sur Facebook, puis un deuxième beaucoup plus évocateur et exhaustif, nous n'en avons plus entendu parler. Comme si l'animateur n'avait jamais existé. 

On ne sait qu'il a vendu son entreprise, sa boîte de production Salvail & Co. On sait qu'il a vendu son condo luxueux à Montréal. On sait que son talk-show En mode Salvail a été retirée des ondes. Que l'émission Éric et les fantastiques est devenue Le retour des fantastiques. On sait que toutes ses collaborations publicitaires ont pris l'eau. On sait que la grande majorité du public québécois ne sont pas encore prêt à lui pardonner. 

Comment gère-t-il ses déboires? 

Selon les plus récente information, Éric Salvail se serait sauvé en Floride où il aurait passé beaucoup de temps pour se ressourcer, loin des médias québécois. Il n'a pas été revu en public à Montréal. 

Dans une entrevue au journal Les Affaires, Éric avait confié que si sa carrière venait à s'éteindre, il garderait l'aspect production dans sa vie. Malheureusement, ce n'est plus une possibilité. Cela dit, il avait plus d'un tour dans son sac.

Éric Salvail est aussi un grand maniaque de l'immobilier. Les offres d'achats, les négociations, la construction, des choses qui l'allument. «J'ai souvent envie de déménager, avait-il confié. Et j'ai toujours un magazine de design et d'architecture à portée de main. C'est vraiment une passion pour moi. Mon chalet, je l'ai pensé à partir de zéro. Mes deux copropriétés en Floride, je les ai rénovées de fond en comble. J'aime l'immobilier. C'est tangible, c'est rassurant, contrairement au divertissement».

Il a d'ailleurs acheté son tout premier condo en Floride pratiquement par erreur: «J'ai fait une offre tellement basse que je ne pensais jamais que ce serait accepté. Je voulais surtout que mon agent immobilier arrête de m'en parler, lance-t-il, sourire en coin. Cependant, une fois revenu à Montréal, j'ai appris que l'offre avait été acceptée !»

Avec son ami et associé, ils ont fondé un groupe immobilier qui comptait près de 12 logements. Il avait aussi investi dans une entreprise de ciblage publicitaire pour la vente de billets de spectacles/événement. Un secteur en pleine croissance...

Se pourrait-il qu'Éric se concentre à plein temps dans l'immobilier et ses autres entreprises? Qu'on ne le revoit plus jamais? Possible. 

Source: La Presse · Crédit Photo: Tou.tv