Alexandre Barrette crée un immense malaise en ondes avec une blague vicieuse sur Éric Salvail

Ouch..!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

C'était la dernière de la saison de l'émission Bonsoir Bonsoir, jeudi, et on se doit d'applaudir Jean-Philippe Wauthier et toute son équipe pour avoir su relever le colossal défi que représente le fait de lancer une émission quotidienne estivale. Depuis le mois d'avril, Bonsoir Bonsoir réussit à divertir et informer en recevant trois invités par soir, quatre soirs par semaine. Ça en fait de la télé à produire, et si les premières émissions étaient un peu brouillonnes, on doit reconnaître que le produit s'est amélioré tout au long de la saison et que le résultat final est impressionnant.

Pas étonnant que Radio-Canada ait déjà confirmé le retour du talk-show estival pour l'an prochain! Pour cette dernière émission de la saison, Véronique Cloutier, Louis Morissette et Alexandre Barrette étaient les invités, et c'est ce dernier qui nous a offert le segment le plus drôle et décapant de l'émission, en faisant un bien-cuit à l'animateur. Il en a d'ailleurs profité pour jeter un malaise assez impressionnant dans le public avec une blague audacieuse sur Éric Salvail.

Voici de quelle façon il a débuté:

« JP, je suis là pour te roaster pour parler de la saison, je suis un grand fan, je pense que j'ai manqué trois épisodes. J'ai trouvé ça magnifique, on peut l'applaudir, bravo Jean-Philippe Wauthier. Et moi je suis là pour te rendre hommage. Tout d'abord, première félicitation, tu as respecté LA règle d'or en animation de talk-show, tu as déposé ton pénis sur l'épaule de personne. Et ça, bravo pour ça! Ça a l'air d'aller de soi, mais quand tu es une vedette tu peux dire, Ce soir tout est permis, mais toi Dieu merci t'es pas allé là, Jean-Philippe. Mais bon, on va changer de sujet, On n'a pas toute la soirée. »

Bien sûr, Alexandre Barrette n'a pas nommé le nom d'Éric Salvail directement, mais en faisant référence à trois émissions qu'il a animées (Ce soir tout est permis, Dieu merci et On n'a pas toute la soirée), disons que la référence était assez évidente. Dans le public, on a entendu quelques rires nerveux. Et les visages de Véronique Cloutier, de Jean-Philippe Wauthier et de Louis Morissette démontraient assez clairement leur malaise.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Bonsoir Bonsoir
Crédit Photo: Twitter Éric Salvail