Alanis Désilets dit sa façon de penser à un internaute qui lui donne des « conseils » de grossesse

Elle est sur le point d'accoucher !

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors qu'elle accouchera sous peu de son premier enfant, Alanis Désilets, que le public a connue à Occupation Double, avait son mot à dire sur les gens qui lui envoient des messages pour lui dicter comment agir. 

« PROPHÈTE DE MALHEUR », a-t-elle écrit en story sur son compte Instagram au sujet d'un internaute qui lui a dit « tu es juste à 37 semaines, tu vas devoir patienter un petit peu... surtout un premier bébé ». 

« On ne dit pas ça à une femme enceinte à boute. Même si c'est vrai. Même si c'est prouvé. Même si toi t'as accouché à 45 semaines de ton premier bébé. Ça pis "ouin mais ça passe vite, profite en pour dormir". NOOOOOOON. Pas nécessaire (si tu tiens à ta vie) », a-t-elle dit, en ajoutant toutefois des sourires pour signifier qu'elle blaguait un peu. 

Photo : Capture d'écran - Story Instagram - Alanis Désilets

L'influenceuse a également partagé une adorable photo de sa bedaine en story. Et elle est énorme ! On comprend pourquoi Alanis a hâte d'accoucher !

« Et oui toujours enceinte », a-t-elle résumé. 

Photo : Capture d'écran - Story Instagram - Alanis Désilets

On sait qu'elle accouchera sous peu d'un petit garçon qui se prénommera Méo. Toutefois, Alanis a déjà expliqué qu'elle ne publiera pas de photos de son fils sur les réseaux sociaux. 

« Il n'a pas demandé ça, explique-t-elle. Je trouve que la vie évolue vraiment vite puis les réseaux sociaux, la technologie évolue vraiment vite puis c'est très dur de prédire, dans quinze ans, ça va avoir quoi comme impact sur sa vie. »

Elle ajoute également que la haine des médias sociaux la terrorise concernant son fils : « La motivation première, ça a vraiment été les commentaires méchants, je ne pourrais pas. Si mon enfant venait avec un standard de beauté qui n'est pas reflété [...] puis que les gens s'attaquent à mon bébé, je pense que je serais capable de me battre ».

Bien qu’elle continuera de parler de sa vie de famille, son fils sera donc une partie privée, seulement réservé à ses proches dans un groupe qu’elle a créé avec eux : « C'est un peu notre jardin secret et j'ai l'impression que tout ce que je ne montre pas, ça m'appartient directement pis que personne peut me l'enlever. […] On ne sait tellement jamais entre quelles mains les photos, les vidéos peuvent tomber pis je ne supporterais vraiment pas que ce soit quelqu'un de mal intentionné qui ait les photos »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Instagram · Crédit Photo: Instagram