Adib Alkhalidey se fait ramasser par Sophie Durocher et Richard Martineau suite à son passage à TLMEP

Ils ne s'entendent pas du tout

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Adib Alkhalidey était de passage sur le plateau de Tout le monde en parle, dimanche dernier, et il en a profité pour aborder plusieurs sujets délicats, dont le racisme systémique et la liberté d'expression dans des sagas comme l'utilisation du mot en N à l'Université d'Ottawa et la censure d'un épisode de La petite vie.

Son commentaire, très nuancé et dans lequel il a tenu à rappeler que d'abord et avant tout qu'il n'y a rien qu'il il plus au monde que le peuple québécois. Mais il a tout de même tenu à raconter son expérience de jeune Arabe qui grandit au Québec et qui ne se retrouve pas dans la télévision québécoise qu'il regardait, étant petit.

« Moi j'ai 30 ans, j'ai grandi à Ville Saint-Laurent, a-t-il affirmé. Les jeunes qui ont 10 ans aujourd'hui vivent la même chose que j'ai vécu moi à 10 ans. Ils ne regardent pas la télé parce qu'ils ne se voient nulle part et quand ils se voient on rit d'eux et on les humilie. On aurait cette conversation-là avec ces mêmes personnes si ils se sentaient vus de manière digne dans la société, ce serait complètement différent. Mais en ce moment on est en train de priver une génération au complet du droit d'appartenir au Québec. Du droit de s'identifier à la culture québécoise. C'est des apatrides. Même si ils sont nés ici parce qu'ils ne se voient nulle part. »

Voici l'extrait en question qui est devenu complètement viral:

Ses commentaires ont fait réagir Sophie Durocher et Richard Martineau qui ont l'un comme l'autre abordé le sujet avec leur tribune respective. Dans une chronique publiée sur le site du Journal de Montréal et intitulée Dans quel Québec vit Adib Alkhalidey, Sophie Durocher affirme:

« Mais où, à la télé québécoise, humilie-t-on ainsi les minorités ? Où les traite-t-on de façon « indigne » ? Quel est ce Québec dont parle Alkhalidey ? »

Sophie Durocher nomme alors plusieurs exemples de personnalités publiques québécoises issues de minorités visibles qui sont très présents dans l'espace public, dont Dany Laferrière, Kim Thuy, Grégory Charles, Normand Brathwaite, Sugar Sammy ou Boucar Diouf. Elle conclut en disant: « Affirmer que le Québec « humilie » les nouveaux arrivants, que la culture québécoise est profondément méprisante, c’est du « fake news ». »

De son côté, Richard Martineau a livré une chronique sur QUB Radio, dans laquelle il affirme « Je veux des titres et des noms d'émission de télévision où on humilie et où on rit des Noirs et les gens racisés. Je veux des exemples. Mon cher Adib, envoie moi par courriel des exemples d'émissions où on rit et où on les humilie. Je suis tellement écoeuré d'entendre ces gens-là tout le temps dire que le Québec est raciste, que le Québec est intolérant, que le Québec est fermé. Je suis tellement écoeuré de ce message-là qu'il y a régulièrement dans les journaux canadiens anglais. C'est un des peuples les plus ouverts au monde, les Québécois. »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Capture d'écran YouTube