Absolution conditionnelle pour Éric Lapointe: Richard Martineau n'en revient pas

Une décision qui soulève bien des questions

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La décision est tombée, mardi, dans le procès d'Éric Lapointe pour voies de fait à l'endroit d'une femme. L'accusé a plaidé coupable au chef d'accusation qui pesait contre lui, mais s'en sort avec une absolution conditionnelle. Le chanteur n'aura donc pas de casier criminel, mais il devra garder la paix et avoir une bonne conduite pendant une période de probation d'un an. Il est à noter que cette peine était la suggestion commune des avocats de la Couronne et de la défense.

La décision a été accueillie avec beaucoup de déception par plusieurs, notamment des groupes de défense des droits des femmes qui trouvent qu'Éric Lapointe s'en tire très bien compte tenu des gestes posés.

Dans une chronique diffusée mercredi matin sur LCN, Richard Martineau abonde dans le même sens. Voici un extrait de ce qu'il a déclaré, en compagnie de l'animateur Jean-François Guérin:

« Il y a des gens qui vont dire qu'il n'avait pas d'antécédents judiciaires, qu'il n'a pas résisté à son arrestation, que ce qu'il a fait était grave mais qu'il s'agissait d'une voie de fait simple: il a pris la femme par la gorge et il l'a plaquée sur un garde-manger, elle n'avait pas de marque de violence, il a manifesté des remords qui semblaient sincères devant le juge, il a donné de l'argent à un organisme, bref il y a des gens qui vont dire que tout ça a pesé dans la balance et que c'est pour ça que la Couronne et le Défense se sont entendues pour cette sentence là. 

Mais il y en a d'autres qui disent écoutez, c'est quand même grave. Prendre une fille par la gorge et la plaquer sur un mur, ce n'est pas rien, ce n'est pas banal. C'est un geste quand même assez grave. Et dire que finalement lui va s'en tirer sans peine de prison, sans dossier criminel, il s'en sort avec une petite tape sur les doigts et il faut que tu te tiennes tranquille pendant un an...

Éric Lapointe a affirmé souvent qu'il se bat contre l'alcoolisme, qu'il était extrêmement intoxiqué: ce n'est pas une excuse! Monsieur Lapointe, si vous devenez violent lorsque vous êtes en boisson, ben cristie, arrête de boire! 

Il y a un message contradiction. On est dans un climat où on dit plus jamais d'agression contre les femmes, il y a le mouvement Me Too, il y a des dénonciations, il y a une prise de conscience. Et d'un autre côté, le système de justice lui donne une petite tape sur les doigts. Est-ce que c'est parce que la notoriété de monsieur Lapointe a joué là-dedans? On ne le sait pas mais c'est un drôle de message à envoyer. De prendre une fille par la gorge et de la plaquer contre un mur ce n'est pas si grave que ça et on s'en sort sans tache? Étrange... »

Vous pouvez visionner le segment en intégralité juste ici, sur le site de TVA Nouvelles.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: La Voix